Il est des Renaissances tardives au bord de sombres gouffres,
où l'âme, meurtrie de ne pouvoir tout dire...
ne sent plus au miroir que la trace du vent qui glisse sur nos têtes...



Comme une longue et douloureuse Métamorphose

Comme pour vaincre en Silence,
toutes ces peurs latentes & inavouées...

Etre, au fond... ce que l'on devient...

Grandir... petit à petit...
S'épanouir en secret(s) aux formes de l'oubli...
S'abandonner sans crainte aux crépuscules des oubliés...

Dormir... & Renaître enfin... Différent(s)...